ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

Marcher sur l'eau - 1 à 3 (Bob Gass)




Marcher sur l’eau (1)

“Jésus fit monter les disciples dans la barque pour qu’ils passent...” Matthieu 14.22

Lorsque vous vous trouvez au milieu d’une situation difficile, pensez-vous parfois : “Je dois avoir mal agi quelque part. Peut-être ai-je enfreint la volonté de Dieu et Il a décidé de me punir ?” En fait les épreuves ont des origines très diverses, souvent sans aucun rapport avec notre conduite ou le désir de Dieu de nous punir. Les disciples ne subissaient pas cette tempête pour avoir désobéi à Jésus, puisqu’ils venaient de faire preuve d’obéissance. Ils n’avaient pas tourné le dos à la volonté de Dieu, au contraire ils la suivaient fidèlement. La Bible nous affirme : “Jésus fit monter les disciples dans la barque pour qu’ils passent avant Lui de l’autre côté du lac...” Ils ne faisaient donc que Lui obéir.

Parfois nous nous retrouvons en pleine difficulté parce que nous avons obéi à Dieu en faisant ce qui était juste, plutôt qu’en obéissant à la volonté populaire, à nos propres désirs ou en recherchant la solution de facilité. Si tel est le cas, souvenons-nous de ces leçons tirées de l’expérience vécue par les disciples :

1- L’obéissance à Dieu ne garantit jamais l’absence de tempête dans notre vie. Les disciples venaient de voir Jésus nourrir cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons et finir par ramasser davantage que ce qu’Il avait au début ! Leur foi n’aurait-elle pas dû en sortir affermie et consolidée ? Pourtant, dès que la peur envahit leur coeur, ils oublièrent complètement ce qu’Il venait de faire. Jésus leur avait dit qu’Il les retrouverait de l’autre côté du lac mais ils oublièrent bien vite la puissance miraculeuse dont Il avait fait preuve, ainsi que Sa promesse. Ils donnèrent alors libre cours à leur anxiété. Comprenez cette vérité : si Dieu ne résout pas votre problème c’est qu’Il a décidé d’apparaître quand vous serez en plein milieu de ce dernier et de vous aider à en sortir avec une foi bien plus forte qu’avant.

2- La peur ne signifie pas que vous êtes un raté. Elle est là pour vous rappeler que vous êtes humain et que, comme dans le cas des disciples, vous pouvez oublier qui possède la puissance nécessaire pour vous guider, et qui contrôle tous les événements. Grâce à ces leçons vous pourrez tourner votre épreuve en victoire.


Marcher sur l’eau (2)

“La barque était battue par les vagues car le vent soufflait contre elle.” Matthieu 14.24

Remarquez les détails suivants :

1- L’épreuve ne signifie pas que Dieu vous a abandonné. Les disciples découvrirent cette vérité que Jésus n’est jamais hors de notre portée, même s’Il demeure invisible. Marcher
“par la foi et non par la vue” (2 Corinthiens 5.7) signifie que vous devrez parfois avancer dans l’obscurité totale, sans vous appuyer sur le moindre repère visible. Quelqu’un a dit : “Si vous ne pouvez distinguer Sa main, vous pouvez néanmoins faire confiance à Son coeur !”Alors que les disciples étaient ballottés sur une mer déchaînée comme des bouchons de liège, Jésus était sur la colline en train de prier pour eux ! Il connaissait le problème qu’ils affrontaient : Il était en train de mettre en place la solution. Il agissait ainsi en tant que médiateur entre eux et Son Père, et Il pourvoyait à leurs besoins, tout comme Il gère vos besoins et vos problèmes, en vous procurant les réponses adéquates. “Il vit à jamais pour prier Dieu en [votre] faveur” (Hébreux 7.25). Pouvezvous imaginer Jésus en train d’intercéder auprès de Son Père en faveur de Ses disciples rongés de peur, là-bas dans leur barque ? Et pouvez-vous imaginer Son Père refuser d’exaucer Sa prière ? Impossible ! “L’Esprit intercède Lui-même auprès de Dieu en notre faveur...” (Romains 8.26). Si à la fois Jésus et l’Esprit-Saint s’adressent au Père en votre faveur, votre victoire est garantie !

2- Entre le moment où Il vous dit : “Allez” et votre arrivée sain et sauf sur l’autre berge, survient souvent une crise que vous devez affronter. Jésus a donné l’ordre à Ses disciples de traverser le lac, mais avant de débarquer sur le rivage opposé, leur petit monde tranquille se trouva bouleversé par la tempête. Par quelles “vagues” la barque de votre vie se trouve-t-elle battue en ce moment ? La perte d’un être cher, la solitude, le remords, les problèmes financiers, la maladie, une addiction de quelque sorte, le rejet par les autres ? En proie au doute et à la crainte nous crions : “Si seulement j’avais...” Apprenez plutôt à faire confiance à Dieu. Il n’a pas encore dit qu’Il en avait fini avec vous !

Marcher sur l’eau (3)

“Dieu est... un secours toujours prêt dans la détresse...” Psaume 46.2

Deux remarques supplémentaires :

1- Dès que la peur commence à s’insinuer en vous, cherchez Celui qui peut vous délivrer ! Imaginez une barque battue par d’énormes vagues et des disciples terrifiés qui se voient déjà en train de se noyer. Ils ont oublié la promesse : Dieu est un secours toujours prêt dans la détresse. "C’est pourquoi nous n’avons rien à craindre(v. 2-3). Ils n’ont pas appelé Jésus pour qu’Il vienne à leur aide. Pourtant, la situation empirant avec la nuit qui tombait, “Jésus se dirigea vers eux en marchant sur l’eau”. Se sont-ils réjouis de Le voir ? Non, ils ont été encore plus effrayés et se sont écriés : “C’est un fantôme !” (v. 14-15). Faites attention : la peur est capable d’influencer vos sens et de vous faire voir la réponse à votre problème comme un problème supplémentaire. Souvent ce qui nous apparaît comme une menace sur notre vie est en fait une bénédiction en devenir. Par exemple, si vous perdez votre emploi, Dieu est peut-être en train de vous ouvrir la voie vers un autre, bien meilleur que le premier. Ne laissez pas votre peur et votre manque d’assurance vous convaincre de refuser l’entrevue proposée. Lorsque la peur s’insinue en vous, recherchez la présence de Jésus. Lorsqu’Il vous enlève ce qui vous paraissait confortable, c’est toujours pour vous offrir une alternative bien supérieure.

2- Avant d’obtenir le meilleur des bénédictions divines vous devez affronter votre peur. Jésus dit à Pierre de venir vers Lui. Pierre s’approcha donc de Lui, persuadé qu’il était plus en sécurité au coeur de la tempête près de Jésus, que dans la barque loin de Lui. Mais chaque fois que vous faites un pas de foi et prenez un risque une petite voix se met à murmurer en vous : “Suis-je vraiment capable de cela ?” Pierre l’entendit et aussitôt les vagues se mirent à l’engloutir ! Terrifié, il cria à Jésus qui le sauva immédiatement. Pierre n’était pas en train de se noyer : il était en train d’apprendre une leçon et de développer sa foi. Quand vous marchez par la foi même vos échecs vous mèneront au succès. Suivez donc Jésus : Il ne vous laissera jamais tomber !

Bob Gass


 


 




14/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres