ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

N'abandonnez pas votre rêve ! (Joyce Meyer)




N'abandonnez pas votre rêve !

 

"L'Éternel m'adressa la parole, et il dit : Écris la prophétie : Grave-la sur des tables, Afin qu'on la lise couramment. Car c'est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; Si elle tarde, attends-la, Car elle s'accomplira, elle s'accomplira certainement." Habakuk 2.2-3

Qu'attendez-vous de la vie ? Avez-vous un rêve pour vous-même, vos enfants, vos finances ou votre couple ? Quel que soit ce rêve, que devez-vous faire pour qu'il se réalise ?

Voyez-vous, les choses que vous désirez ne vont pas vous être servies sur un plateau.

Nous ne devons jamais cesser de poursuivre nos rêves, parce que Dieu ne nous a pas créés pour que nous menions une vie passive ou statique. Aussi, si votre vie est actuellement au point mort, remettez-vous en route et avancez vers les rêves que Dieu a placés dans votre cœur.

Voyez-vous, les choses que vous désirez ne vont pas vous être servies sur un plateau. Vous devez vous lever et vous en emparer, en étant animé d'une détermination sainte qui vous fera dire : "Si quelqu'un peut avoir la vie que Dieu a prévue pour lui, ce sera moi !"

Mais rappelez-vous que vous n'y arriverez probablement pas du jour au lendemain. C'est pourquoi il est important de trouver un juste équilibre entre le contentement et les efforts pour accéder à vos désirs.

Paul avait appris à être content dans toutes les situations : "Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout, j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette" (Philippiens 4.12). Il ne se plaignait jamais de sa situation, mais en même temps, il anticipait et se réjouissait de ce que Dieu avait en réserve pour lui à l'avenir.

J'étais douée pour anticiper – Dieu m'avait donné un grand rêve pour ce ministère. En revanche, je l'étais beaucoup moins pour le contentement dont parlait Paul – jouir de la situation présente en attendant d'atteindre le but. J'ai donc passé de longues années à me tourmenter pour le rêve que Dieu m'avait donné, au lieu de profiter du voyage.

Avec le temps, j'ai fini par comprendre que, s'il était important de garder nos rêves devant nos yeux (Habakuk 2.2-3), il nous fallait également apprendre le contentement, sous peine d'être constamment malheureux. Cependant, nous ne devrions jamais nous installer dans le contentement au point d'oublier la vision.

Dieu veut que vous rêviez. Il désire que vous ayez des projets. Il ne veut pas que les exigences de la vie et le train-train quotidien ou encore la peur vous empêchent d'aller de l'avant. Aussi, lorsque nous rencontrons ce genre d'obstacles, nous devons être prêts à nous élever contre eux. Même quelque chose d'aussi simple que de dire chaque matin au réveil : "Il va m'arriver quelque chose de bien aujourd'hui" peut éloigner la peur et tout ce qui voudrait nous détourner de notre vison.

Une telle attitude, aussi simple soit-elle, renferme de la puissance, parce que vos paroles sont puissantes. Proverbes 18.21  affirme que nos paroles ont un pouvoir de vie ou de mort. C'est pourquoi il est important d'utiliser nos lèvres pour proclamer les promesses de Dieu sur nos vies.

 

Une décision pour aujourd'hui :
Peut-être le moment est-il venu aujourd'hui de renouveler votre engagement à poursuivre vos rêves. Je vous encourage à prendre sans plus tarder la décision de ranimer votre foi, de refuser toute peur, de vous rappeler qui vous êtes en Christ et de croire chaque matin que Dieu fera l'impossible. C'est ainsi que vous profiterez, un jour à la fois, du voyage qui mènera à l'accomplissement de vos rêve
s.

 

Joyce Meyer

(Source : TopChrétien)

 




28/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres