ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

Aidez les autres à exprimer le meilleur d'eux-mêmes 4 (Bob Gass)



Aidez les autres à exprimer

le meilleur d’eux-mêmes (4)

 

 “Soyez courageux et forts...” Deutéronome 31.6

 

N’oubliez pas que vos paroles, autant que vos attitudes, ont un effet puissant sur ceux qui vous côtoient ou que vous rencontrez au cours de votre vie. L’exemple de la femme adultère est un cas typique (Relisez Jean 8). Observez la réaction des pharisiens à son encontre : “La loi [de] Moïse nous a ordonné de lapider de telles femmes” (v. 5). Quelle différence avec l'attitude de Jésus ! Tout en la regardant avec compassion, Il déclara : “Je ne te condamne pas non plus... Va, et ne pèche plus” (v. 11). En quelques mots, la voici remise debout, restaurée et remplie de courage et d’énergie, au point qu’on peut imaginer qu’elle a passé le reste de ses jours à tenter de vivre en accord avec l’estime que Jésus avait placée en elle. Le commandement selon lequel nous devons nous “encourager et nous édifier les uns les autres” est tissé dans la trame même du Nouveau Testament.

 

Chacun d'entre nous, sans exception, a besoin d'être rassuré et apprécié par les autres. Alors, pourquoi nous approprions-nous parfois les éloges que nous devrions transmettre à d'autres, ou leur refusons-nous l'aide pratique que nous pourrions leur offrir pour les aider à réussir leur vie? Parfois, c'est simplement parce que nous sommes trop paresseux ou égoïstes, ou parce que nous sommes trop habitués à eux au point de croire qu’ils font désormais partie du décor. Parfois, c'est parce que nous trouvons plus facile de les critiquer!

 

Nous sous-estimons souvent l'impact de nos paroles et attitudes sur les autres. Parfois, nous imaginons que nous n’avons pas besoin de les féliciter, tant notre approbation est évidente. Mais avons-nous vraiment peur que nos louanges s’avèrent pour eux une pierre d'achoppement, en exacerbant leur orgueil ? Jésus n'avait pas ce genre de scrupules quand Il salua Nathanaël avec ces mots : “Voici un véritable Israélite, en qui il n'y a rien de faux” (Jean 1.47). Quel compliment ! En vérité davantage de gens meurent d’un coeur brisé plutôt que d’une trop grosse tête ! Demandez donc à Dieu aujourd'hui de vous accorder une occasion d'offrir de sincères félicitations à quelqu'un de votre entourage. Demandez-Lui de vous utiliser pour le soutenir et l’encourager à atteindre son objectif. 

 

Bob Gass




 




06/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres