ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

ecrin-2-mon-coeur.blog4ever.com

Une prière à imitier pour les défis de l'année 2013 (Gael Eba-Gatse)



Une Prière à imiter pour les défis de l'année 2013.


Quand nous prions soyons sincère et transparent. Connaître son alliance avec Dieu est salutaire. Dieu ne nous rejettera pas parce que nous avons été humain dans notre attitude. 


 2 Chroniques 20 : 1-3     1 Après cela, les fils de Moab et les fils d'Ammon, Et avec eux des Maonites, marchèrent contre Josaphat pour lui faire la guerre. 2 On vint en informer Josaphat, en disant : Une multitude nombreuse s'avance contre toi depuis l'autre côté de la mer, depuis la Syrie, et ils sont à Hatsatson-Thamar, qui est En-Guédi. 3 Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l'Eternel, et il publia un jeûne pour tout Juda.

Description : http://img.enseignemoi.com/images/blank.gif

2 Chroniques 20 : 6-7  6 Et il dit : Eternel, Dieu de nos pères, n'es-tu pas Dieu dans les cieux, et n'est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des nations ? N'est-ce pas toi qui as en main la force et la puissance, et à qui nul ne peut résister ?7 N'est-ce pas toi, ô notre Dieu, qui as chassé les habitants de ce pays devant ton peuple d'Israël, et qui l'as donné pour toujours à la postérité d'Abraham qui t'aimait ?

 

2 Chroniques 20 : 12   O notre Dieu, n'exerceras-tu pas tes jugements sur eux? Car nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s'avance contre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi.

 

Mes amis, la prière du roi Josaphat nous enseigne beaucoup de vérités spirituelles et d’attitudes à imiter. D’entrée de jeu, retenons ceci :

  • Josaphat commence sa prière par élever Dieu (Adoration, Louange)
  • Il lui rappelle ses Responsabilités et sa Capacité à agir en faveur de son peuple
  • Il lui présente la Situation qui le dérange
  • Il lui rappelle son incapacité à y faire face.

En aucun cas, le roi Josaphat ne se plaint, murmure au sujet de la situation qui le dérange.
La Bible dit que « dans sa frayeur, il se disposa à chercher Dieu ». Il chercha Dieu dans sa frayeur. Comment pouvons nous l’expliquer.

Généralement, face aux difficultés de la vie, nous avons tendance à nous lamenter et dans la plupart des cas à paniquer. Il est très rare que nous cherchions Dieu. Le plus souvent, nous sommes tentés à regarder autour de nous et à chercher le secours auprès des hommes. Nous cherchons des montagnes pour appui au lieu de chercher celui qui a fait les montagnes.

Pour revenir au roi Josaphat, nous avons vu que ce dernier s’est retrouvé en face de trois royaumes ennemis venus l’attaquer sans raisons valables. A la nouvelle de cette déclaration de guerre, Josaphat a réagit premièrement dans sa chair. Il a eu peur. Il était effrayé par la réalité de cette situation.

Toutefois, bien qu’ayant eu peur au départ, la Bible nous révèle son attitude par la suite qui est louable et digne d’être imitée.

« …O notre Dieu, n’exerceras-tu pas tes jugements sur eux ? Car nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s’avance contre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi. »

A travers sa communication avec Dieu, le Roi de Juda ne cache pas son humanité et la réalité de la situation dans laquelle son peuple et lui se trouvent.

« … nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse… » « …nous ne savons que faire… »

Quelle belle prière !

Josaphat réclame le jugement de Dieu sur ses ennemies. Il en appelle à la justice de l’Eternel. Oui ! Dieu est le Dieu de Justice. La justice fait partie de ses attributs.

Qu’est-ce que la justice ?

La justice est le fait de corriger une inégalité, de sanctionner une faute. En fait c’est tout simplement le respect du droit et de l’équité.

Le Roi de Juda en réclamant le jugement de Dieu, a su, d’une façon très diplomatique, mettre le Dieu de justice devant ses responsabilités.

En d’autres termes, le droit et la souveraineté du Royaume de Juda étaient entrain d’être bafoués sans cause. En tant que garant de l’équité, de l’égalité et du droit, Dieu était dans une certaine mesure obligé d’agir en faveur de son peuple qui était opprimé sans raison.

Psaume 146 : 7   Il fait droit aux opprimés; Il donne du pain aux affamés; L'Eternel délivre les captifs;

 

Sur la base de cette parole, et d’après la bonne connaissance qu’il avait du Dieu de leur alliance, Josaphat a su toucher le cœur de celui ci afin que sa main agisse en sa faveur.

« …nos yeux sont sur toi ».

Après le rappel de la justice de Dieu, Josaphat lui rappelle combien, au-delà de cette menace de guerre que lui et son peuple subissent, leurs yeux demeureront fixés et focalisés sur Dieu seul.

Mes amis, quelle marque de confiance.

En d’autres termes et en des mots assez cru, Josaphat, était entrain de dire à Dieu :

« Ecoute, tu fais ce que tu veux dans cette affaire. Quant à nous, qu’advienne que pourra, nous continuerons à compter sur toi. C’est à toi de voir »

Vous vous rendez compte d’une telle prière. Comment ne pas mettre Dieu devant ses responsabilités.

Un détails important à ne pas négliger : Juda était le Royaume sur qui Dieu avait conservé son alliance avec la famille de David. A cause de l’alliance avec la famille du chantre d’Israël, Dieu était en quelque sorte contraint d’honorer son engagement envers la famille de l’homme selon son cœur.

En tant que peuple de l’Alliance, Juda bénéficiait automatiquement de la protection et de la faveur divine. Tous ces éléments ont en quelque sorte réveillés la mémoire de Dieu qui se souvient toujours de son alliance.

En définitive, nous retiendrons ceci : Quand nous prions soyons sincère et transparent. Connaître son alliance avec Dieu est salutaire. Dieu ne nous rejettera pas parce que nous avons été humain dans notre attitude. La chair de Josaphat avait réagit face à la situation. Mais son Esprit se disposa à chercher l’Eternel

 

Gael Eba-Gatse

(Source : Enseignemoi.com)




02/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres